Barbican’s Rain Room

People visit the « Rain Room » installation in the Curve Gallery of the Barbican arts centre London. The « Rain Room » is a 100 square meter field of falling water which visitors are invited to walk into, with sensors detecting where the visitors are standing, allowing them to remain dry. The installation opens on October 4, 2012 and runs until March 2013 (cf AFP)

Une révolution outre-Manche : les Anglais viennent d’inventer la pluie qui ne mouille pas…
C’est le spectacle à la mode à Londres, c’est raconté dans le Figaro, et c’est so british : quand les Londoniens ne courent pas entre deux vraies averses, incroyable, ils font la queue pour se promener sous une pluie artificielle. Et oui, et ce n’est pas une blague…
Ca se passe au Barbican Centre, l’un des plus importants centres culturels en Europe. Le succès est tel pour aller faire un tour sous la pluie qu’il faut attendre jusqu’à cinq heures pour pénétrer dans le Saint des saints, la chambre de la pluie où 3500 litres d’eau sont recyclées en permanence pour recréer des trombes d’eau ininterrompues.
Si l’endroit a un tel succès, c’est que le Londonien émerveillé, et comme on le comprend, se promène sous la pluie, pour la première fois de sa vie, sans être touché par une goutte d’eau, il traverse la salle et il en ressort sec, car l’eau s’écarte sur le passage du promeneur. Une expérience paraît-il magique. Il y a un truc bien sûr, mis au point après trois ans de travail, mais chanter sous la pluie au sec à Londres, ça en valait bien la peine… (cf France Info)

Laisser un commentaire

12 − onze =